Villes de Croatie

Zagreb

Zagreb est aujourd’hui une ville de 1,2 milions d’habitants, capitale de la Croatie. Située à l’ouest de la plaine de Pannonie le long de la rivière Sava, Zagreb est un carrefour entre l’Europe centrale et les Balkans. Zagreb a gardé le charme très “Europe centrale” du temps où, sous le nom d’Agram, elle était une des grandes villes de l’empire austro-hongrois.

La capitale croate, en dehors de la très laide ville nouvelle et ses blocs d’immeubles, est très jolie et pleine de magie. La ville haute, Gornji Grad, regorge de petites rues et de cours remplies de charme. Le musée d’art naïf, bien que tout petit, est un bijou, tout comme le plus grand et imposant musée Mimara où on peut trouver, entre autres, deux beaux Renoir. La cathédrale est aussi magnifique. N’hésitez pas à vous balader au gré des rues, tantôt larges, tantôt minuscules. Zagreb est une ville pleine de charme, qu’il faut absolument avoir parcouru. Et pour les férus d’histoire, le musée de la ville est très riche et fourni.

Le bourg aux deux collines prospère au XVIIe et XVIIIe siècles et de nombreux palais et églises baroques sont érigés. Les Jésuites de la Ville haute construisent notamment l’église Sainte Catherine, aujourd’hui l’un des monuments les plus représentatifs et les mieux conservés de la splendeur baroque. Pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle, Zagreb devient un centre universitaire très actif, qui compte parmi les plus vieux d’Europe. Entre-temps, Zagreb devient le siège du gouvernement. Les divergences entre la ville épiscopale et la ville royale libre s’estompent peu à peu avant de disparaître totalement en 1850, date à laquelle les deux bourgs s’unissent. Zagreb ne compte alors que 15 000 habitants. Son ouverture stratégique vers la plaine lui permet de se développer librement et de s’étendre rapidement en direction de la rivière Save. Le développement de l’industrie, du commerce, du transport et des banques influence grandement la physionomie de la ville pendant la deuxième moitié du XIXe siècle. Depuis 1862, Zagreb est traversée par une ligne ferroviaire qui la relie aux autres métropoles d’Europe centrale. A cette époque, les bâtiments sont construits en bloc selon un plan en quadrillage. Le plan urbanistique est clair : toutes les rues de la Ville basse doivent être parallèles, de la même largeur, les bâtiments doivent être du même type et d’une certaine hauteur. De grandes places et des bâtiments monumentaux, de style classiciste et historiciste, ainsi que de nombreux parcs, créent l’image que nous connaissons aujourd’hui de Zagreb. Depuis la place du Ban Jelacic, la Rue Praska conduit à une succession de places–parcs appelées « le fer à cheval vert », l’équivalent zagrébois du Ring viennois. Il s’agit d’une étendue de parcs en forme de U, où se situent tous les édifices importants, symboles de

Le mariage entre les espaces verts et l’architecture des bâtiments publics, des fontaines et des pavillons, a été étudié avec soin. Vous y trouverez la Gare centrale, l’Académie des arts et des sciences, les Facultés, la Bibliothèque universitaire, le Théâtre national ainsi que de somptueux palais. Les façades jaunes et les allées de marronniers rappellent que la Croatie a appartenu à la monarchie austro-hongroise. Une ville assez large, dotée d’un plan régulier, une suite d’espaces verts clairement définis et des monuments placés avec précision offrent une continuité naturelle à la Ville haute médiévale. Dans la Ville basse, jetez un coup d’oeil aux cours intérieures des maisons bourgeoises, dont les façades constituent le passage entre la vie publique de la rue et la vie privée de la cour. L’ambiance d’une petite ville, d’un côté, et la richesse d’une métropole d’Europe centrale, de l’autre, faisaient déjà de Zagreb une ville européenne moderne.

Les monuments les plus importants au centre de Zagreb sont :

– la place centrale (Trg Bana Jelacica)

– le capitole  (Kaptol)

– la ville haute (Gornji Grad) avec ses belles demeures et les palais gouvernementaux.

– le parc de Gradec avec ses places carrées et ses ruelles charmantes.

Si vous recherchez un souvenir original de votre visite à Zagreb, pensez à la cravate, originaire de la Croatie et inévitable accessoire de tout homme d’affaires. Au XVIIe siècle, les élégants foulards que les soldats croates portaient au cou attirèrent l’attention des Français. Peu à peu, la cravate devint un accessoire connu dans le monde entier. Une des plus importantes inventions du XXe siècle, le stylo bille, vit également le jour à Zagreb. L’inventeur et ingénieur Eduard Slavoljub Penkala brevette en 1906 le premier crayon mécanique au monde, puis en 1907 le premier stylo à encre solide. Il les fabrique à Zagreb et les exporte dans près de soixante-dix pays. L’oeuvre de ce pionnier des temps modernes comporte environ quatre-vingts inventions, y compris dans le domaine de l’aéronautique. En 1910, Penkala construit en effet le premier avion croate, quelques années seulement après les célèbres frères Wright. Le gâteau aromatisé au poivre, le paprenjak, que préparaient les femmes du vieux Zagreb, peut également constituer un souvenir original. Cette combinaison singulière de miel, de noix et de poivre vous rappellera les contrastes de Zagreb. Le licitar, gâteau à base de miel et peint de couleurs vives, est une préparation traditionnelle du centre de la Croatie ; en forme de coeur, il représente une marque d’amour et d’affection à des occasions particulières. Le parapluie rouge de Šestine appartient au costume traditionnel, caractéristique des environs de Zagreb. Il protège les vendeurs du soleil et de la pluie sur le marché de Dolac. Utilisé à titre privé, il est un signe fort de l’identité de la ville. Les amateurs d’objets d’art et d’antiquités sont invités à se rendre le dimanche sur la Place Britanski, où se déroule une brocante à ciel ouvert. Zagreb est la ville de l’achat créatif : des petits artisans traditionnels d’Ilica, la rue la plus connue, aux grandes surfaces, chacun trouvera quelque chose à son goût. Zagreb est une ville qui a toujours une place à part dans le coeur de ceux qui l’ont visitée.


 

Zagreb  Zagreb

Zagreb

 

Split

Surnommée “la fleur de la Méditerranée”, la deuxième ville de Croatie est aussi la grande ville de la côté dalmate. Ville agréable à parcourir à pied, Split offre des contrastes saisissants entre l’eau turquoise de la mer et les flancs de montagnes sur lesquelles Split est adossée. En outre, Split dessert de nombreuses îles. Don n’hésitez pas à séjourner dans le coeur de la Dalmatie, les pieds dans l’eau et la tête dans les nuages!

La grande attraction touristique de Split est sans conteste le palais de l’empereur Dioclétien. L’empereur Dioclétien, l’un des plus grand persécuteurs de chrétiens et premier et seul empereur à avoir abdiqué, a fait construire son palais en seulement 10 ans de 295 a 305. La rapidité de cette construction est due au nombre important d’esclaves égyptiens qui ont participés à l’ouvrage. Lors du voyage en Égypte on ne ramena pas seulement de la main d’oeuvre mais aussi des ‘souvenirs’ tels des sphinx, vous pourrez en voir un en face de la cathédrale  ainsi qu’en face du temple de Jupiter.

Avant la création de ce palais l’empereur vivait à Salona, à juste quelques kilomètres de la ville actuelle de Split. A l’époque Salona, ville romaine était la capitale de la Dalmatie. C’était une ville important de 40.000 âmes. Comme toute ville romaine elle possédait ses thermes, ses boutiques, sa place principale le forum et bien sur un théâtre et une arène. Ne manquez pas de visiter le site archéologique de Salona, vous y verrez les fondations en pierre des bâtiments. Vous pourrez marcher au plus loin jusqu’aux arènes, lieu de combats de gladiateurs et d’exécutions de chrétiens. C’est la que St Dujam le saint patron de Split trouva la mort, la cathédrale lui est dédiée. Il ne reste plus grand chose aujourd’hui des arènes, fait intéressant, elles furent détruites intentionnellement lors des invasions turques par peur qu’ils s’en servent de forteresse en cas d’invasion.

En revenant de Salona à Split vous remarquerez sur la gauche avant d’entrer dans la ville l’aqueduc qui permettait d’apporter de l’eau potable jusqu’au palais. Au tout début du 7e siècle lorsque les habitants de Salona seront chassés par diverses invasions, ils trouveront refuge dans le palais. C’est à partir de ce moment que la ville se développa. Rancunier du sort infligé aux croyants sous le pouvoir de Dioclétien, le peuple chrétien de Salona détruira toutes les statues a l’effigie de Dioclétien et transformera son mausolée en cathédrale. Il construira également de nombreuses églises que l’on distingue aujourd’hui à peine, tellement bien ancrées dans l’architecture du palais. Quelques unes ont été construites en hauteur aux portes d’accès au palais, levez bien les yeux pour pouvoir les remarquer.

 

Split   Split

Split1   Split

Rijeka

Rijeka est le port le plus important de Croatie ainsi que le centre du comté de Kvarner. Même si elle est considérée comme une ville portuaire, il ne signifie pas que l’esprit de l’industrie lourde est présent. Il a gardé son charme marin, caché dans ses rues. Le symbole de Rijeka est Moretto – bijoux portés par les marins comme la protection de détresse en mer.

Lors de votre séjour à Rijeka vous avez la possibilité de visiter ses environs: le parc national de Paklenica Risnjak, les montagnes d’Ucka et de Velebit, les villes d’Opatija et de Crikvenica, où vous pourrez assister à une variété d’événements attractifs. Il y a de très belles plages de  ville telles que Bivio (plage publique avec beaucoup de petites plages ) et Pecine (une grande plage publique composée de nombreuses petites plages avec un contenu riche). Crikvenica est une ville qui a une longue tradition dans le tourisme, de plus de cent ans. On a nommé la ville d’après l’église (Crikvenica) du monastère de Pauline, fondée par Nikola Frankopan en 1412 dans le delta de Dubracine. Pendant les mois d’été ont lieu ici de nombreux événements et manifestations, des concerts, des défilés de mode, des expositions et des fêtes traditionnelles. Le plaisir commence tôt le matin sur une des nombreuses plages de sable fin et se poursuit dans les nombreuses discothèques.

Les principaux monuments à visiter en centre-ville sont:

– Trsat – ancienne forteresse médiévale et un village qui cache de nombreux secrets et des précieux monuments

– Les restes de murailles et les murs de la tour qui entouraient la ville ont été construits aux fonctions de défense, ainsi que une tour avec quatre horloges, qui est un symbole de la ville de Rijeka

– le musée maritime et le musée de l’Histoire de la côte croate, a été fondée en 1876. Le musée montre la vue approximative de l’évolution historique de navigation (des maquettes de bateaux, des peintures de bateaux à voile, des portraits de capitaine des 19ème et 20ème siècles) et la culture de Rijeka et de la région de Rijeka.

– De nombreuses églises, des cathédrales et des palais, la ville présente de nombreux églises et palais de tous les siècles long de l’histoire, riches de œuvres d’artistes locaux et étrangers

Rijeka   Rijeka

Rijeka

Osijek

Osijek est la ville capitale de l’est de la Croatie, capitale de la Slavonie. Avec un peu plus de 100 c00 habitants, Osijek est la quatrième ville du pays.Placée sur le corridor européen 5 c, la ville slavone est sur la route entre la Baltique et l’Adriatique ; en construction l’autoroute Budapest – Osijek – Sarajevo – Ploče pourra relier la ville bientôt directement à la côte Adriatique.

Située sur la rive droite de la Drava, Osijek offre quelques lieux touristiques d’importance:

– la vielle ville organisée autour de la forteresse

– l’église baroque St Pierre et Paul

– une promenade le long de la rivière Drava

Osijek se démarque par ses parcs agréables et une nature préservée. Vous pourrez aussi goûter aux saveurs de la cuisine slavone dans ses nombreux restaurants et terrasses en centre ville oui le long de la Drave.

 

Osijek   Osijek

Osijek

Zadar

Zadar et ses 3000 ans d´histoire, d´architecture et d´art est une ville touristique pleine de charme qui comblera chaque visiteur, aussi différent soit-il. Située en plein milieu de la côte Est adriatique, Zadar, principale ville de la Dalmatie septentrionale, est le centre administratif, économique, culturel et politique d’une région de 75.000 habitants.Sur sa presqu´île, à l´abri de ses murailles, Zadar invite ses visiteurs à suivre les traces de son passé tumultueux qui, depuis l’Antiquité, l´a façonnée en un authentique musée à ciel ouvert. Si la cité dalmate est fière de son héritage historique, elle n´en est pas moins toujours prête à relever les défis de la modernité et c´est avec fierté qu´elle affiche ses « orgues marines», les premières au monde.

En majeure partie ville piétonnière, Zadar conte son Histoire au détour de ses ruelles pavées. Et si chaleur et fatigue prennent le dessus, les terrasses des nombreux cafés et restaurants sont d´agréables invitations à savourer la douceur méditerranéenne (voir coin gastronomique). Les passionnés d´événements culturels ne seront pas déçus: soirées musicales, représentations théâtrales, expositions, concerts…

Zadar est facilement accessible-par la route, par avion ou par la mer, chaque arrivée a son charme –un réseau routier de qualité la relie aux autres grandes villes de Croatie-Rijeka, Zagreb, Split, Dubrovnik- par avion d´un seul coup d´oeil vous découvrez le panorama de l´agglomération et des eaux bleues de l´Adriatique (l´aéroport à 8 km du centre-ville est en liaison directe ou via Zagreb avec les plus grandes villes européennes), l´arrivée par la mer restant la plus spectaculaire-magnifique carte postale se détachant sur le fonds montagneux du Velebit.

Une nature encore intacte, un littoral très dentelé égrenant un archipel de 24 grandes îles et pas moins de 300 îlots et récifs, 3 parcs naturels – Telaščica, le Velebit nord et le lac de Vrana- et 5 parcs nationaux – Paklenica, Plitvice, Kornati, Krka et le Velebit- font de Zadar et de ses environs une des  destinations touristiques préférées en Croatie.

 

Zadar   Zadar

Zadar   Zadar

Slavonski Brod

Slavonski Brod est la sixième plus grande ville de Croatie, située sur les rives de la rivière Sava. Au carrefour des plus importantes voies de circulation d’Europe, cette ville est à la frontière entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine.

D’un point de vue culturel, les monuments les plus importants sont la forteresse Brod du 18ème siècle où les touristes qui font une visite guidée de la ville peuvent voir des personnes costumées; le monastère franciscain, l’un des édifices baroques les plus marquant de Slavonie avec la chambre-souvenir du grand poète croate Dragutin Tadijanović; la résidence d’été de I.B.Mažuranić, écrivain de contes mondialement connue qui a passé la plus grande partie de sa vie à Slavonski Brod, ainsi que, parmi les institutions culturelles, la Galerie de Branko Ružić, éminent sculpteur croate né à Brod, avec le premier groupe constant de l’art moderne croate de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Un riche panel gastronomique est offert dans la vingtaine de restaurants de la ville, tandis que pour y passer la nuit, à part dans les chambres chez l’habitant et les gîtes, on peut aussi utiliser les quatre pensions ou l’un des deux hôtels de luxe de la ville.

 

Slavonski Brod   Slavonski Brod

Slavonski Brod

Pula

Pula se trouve à la pointe de la péninsule d’Istrie et est la plus grande ville de la région de l’Istrie, longtemps italienne. Située derrière sept collines et bénéficiant d’une vue sur l’Adriatique, Pula est avec la nature préservée environnante un endroit magique. La ville a été fondée par la tribu illyrienne Histri qui sont les plus anciens habitants d’Istrie. Au premier siècle avant J.C, une grande colonie romaine y fut fondée (Colonia Pietas Iulia Pola). Connue pour son climat tempéré et un mer magnifique, Pula a également depuis longtemps une tradition de viticulture, de pêche et de construction navale. La ville abrite également de nombreuses constructions romaines, dont un magnifique amphithéâtre bien conservé.

Découvrez son patrimoine culturel comme par exemple son amphithéâtre, le temple d’Auguste, l’Arc de Triomphe Sergijevac, l’hôtel de ville, la porte d’Hercule, son forum, son château, son double portail, ses remparts, l’église et le monastère de st. François, la chapelle de St. Marie et de nombreux, autres sites.

L’arène de Pula: monument de l’antiquité situé en centre de Pula. Le premier amphithéâtre de Pula, fut construit au 1er siècle avant J.C. Son allure antique peut  accueillir jusqu’ a  20 000 personnes. Cette arène est la sixième plus grande au monde.

L’arc de triomphe Sergijevaca: l’arc de triomphe a été construit par la famille Sergijevaca en l’honneur de trois  de ses membres de leur famille (qui ont exercé de hautes fonctions dans la ville de Pula). L’arc de triomphe fut autrefois adossé à la porte de la ville Portea Aurea. La porte et les remparts  furent détruits au 19ème siècle lors des travaux d’urbanisation. L’arc a été construit en style corentin. Etant donné que la partie est  n´est très pas visible, elle ne fut pas taillée dans sa totalité, tandis  que la partie ouest, fut richement décorée.

La porte d’Héraclès (Hercule): elle se trouve entre deux tours rondes datant probablement du moyen-âge. Elle est construite en blocs de pierre non polie, en son  sommet vous y retrouverez endommagée le visage dessine d’Héraclès avec sa massue. L’inscription située près de la massue endommagée ou il est  mentionnée  le nom de deux officiers romains.

Le forum: la place centrale de la ville de Pula au moyen-âge, il se trouve sur le côté ouest de la ville en bord de mer. Lors de sa construction au 1er siècle avant J.C, la côte de la ville s’est élargie dans la mer par des  assèchements  afin d’agrandir la surface du forum.  Dans la partie nord du forum se trouvaient deux palais identiques aux extrémités, et un palais central consacré à Jupiter, Junon et Minerve. De ses deux  palais, celui d’Auguste a été conservé dans sa totalité, alors que seul un mur appartenant au palais de l’autre  palais a été sauvegardé et il fut utilisé lors de la construction de l’hôtel de ville au 13ème siècle.

Sa côte dentelée est  bordée d’une eau cristalline, vous offrira  de magnifiques  plages de sable et de rochers. La plage la plus célèbre est celle d’Ambrela.
Reposez-vous  loin de la foule, il existe aussi des plages „sauvages“ cachées au cœur d’une nature intacte. Les férus de sport pourront faire du basket, jouer au tennis, au golf ou faire de l’escalade en pleine nature, de la plongée sous-marine, de la marche, du vélo et des vols panoramiques.

Vous pourrez vous réjouir  en écoutant les nombreux concerts. Vous passerez d’excellents moments sur les places de la ville et dans ses rues, dans ses cafés bars, et vous pourrez regarder de nombreux spectacles. Si vous désirez vous amuser jusque l’aube, alors rendez-vous dans une des nombreuses discothèques de la ville.

Pulska noć – ulicama našeg grada“-(La nuit de Pula ) Le programme se déroule à six emplacements différents allant du Forum jusqu’au Giardina.

Istrian Hand Made– exposition de souvenirs et d’objets faits mains.

Istra gourmet- exposition de produits pour les gourmets.
Visitez les nombreux restaurants où vous y gouterez  les  délices de la région (le jambon fumé istrien, le fromage de brebis, les pâtes traditionnelles, les  différentes spécialités de poisson, de savoureux plats accompagnés des fameuses tartuffes).  En soirée, relaxez-vous en vous promenant en ville et visitez l’amphithéâtre durant l’été accueille de nombreux artistes musicaux du monde entier. Pula est la destination idéale pour passer des vacances de rêve  et profiter d’une offre touristique très riche.

 

Pula   Pula Pula

Dubrovnik

Surnommée la “Perle de l’Adriatique”, la vieille ville de Dubrovnik entourée de son mur d’enceinte unique au monde est la destination clé en mer Adriatique. A la confluence des civilisations Mitteleuropa et méditerranéenne , Dubrovnik a été tour à tour une cité romaine, puis ottomane et enfin la fameuse Raguse sous la république de Venise. Au Moyen Age elle a été un des fleurons de la littérature et de l ‘art serbes, accueillant des lettrés venus de toute l’Europe du sud-est.

Dubrovnik est une ville-trésor de monuments culturels et historiques témoignant de son existence millénaire. Dans le passé, Dubrovnik, et son statut de Ville-République, a été renommé en tant que centre culturel et centre de pouvoir économique de la Méditerranée, deux rôles qu’il partageait uniquement avec la République de Venise. Dans un passé plus récent, Dubrovnik est toujours le centre d’événements culturels et économiques, la ville d’un grand festival d’été qui présente les plus grandes réalisations internationales dans le monde de la musique et du théâtre, ville, également, de musées et de galeries. Ces valeurs ont fait de Dubrovnik une ville qui offre un grand choix de sensations et d’excitations, mais aussi un repos complet dans l’ambiance apaisante de son doux climat méditerranéen et de ses merveilleux paysages.

Juste en sortant de la vieille ville, deux belles plages très fréquentées offrent tout aux amoureux de la natation et des sports aquatiques: Banje et Lapad.

 

Dubrovnik   Dubrovnik

Dubrovnik   Dubrovnik

Search

Réservation d'hébergement

Advertisement

Uluguru Tours, tour company & safaris Royal Tour N Travel Advertisement Advertisement